Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:12

70 délégués ont participé au congrès de notre syndicat les 13 et 14 octobre 2016, en présence de Christian Mathorel, notre secrétaire fédéral.

Les débats ont très vite porté sur les conditions de travail et sur le pouvoir d'achat. Une attention particulière a été apportée sur la place de travail et sur l'organisation du travail :comment pouvoir effectuer correctement son travail avec des moyens humains et techniques adéquats, dans un environnement de travail épanouissant? Et, quelle démarche revendicative?

La suite des débats a porté sur l'activité syndicale de proximité et la syndicalisation.

Quelle place et quel rôle des sections dans notre syndicat départemental?

Comment aborder la question de la syndicalisation?

Le dernier thème à l'ordre du jour : La formation et l'information

De quels outils avons-nous besoin, pour être efficace?

A l'issue du congrès, une nouvelle commission exécutive et une commission financière de contrôle  ont été élues.

La commission exécutive a élu une nouvelle secrétaire générale : Isabelle LE GUILLOU et un nouveau responsable à la politique financière : Alain LE CORRE

CONGRES CGT-FAPT 29 SUDCONGRES CGT-FAPT 29 SUD

Intervention de clôture du congrès

Nous voici arrivés au terme de notre congrès, merci à toutes et à tous pour votre participation et votre investissement dans les débats.

La situation actuelle de notre syndicat n'est pas des plus simples, mais c'est bien ensemble que nous arriverons à avancer et à continuer la lutte. Nous garderons toujours à l'esprit ce qu'Alain Le Berre représentait pour chacun d'entre nous, et c'est aussi pour cela qu'il nous faut construire collectivement notre CGT de demain.

 

La conjoncture actuelle tant au niveau mondial, européen que dans notre pays et au sein même de nos entreprises nous prouve bien que plus que jamais la CGT a sa place dans les débats. Il nous faut contester, proposer, construire des alternatives avec les salariés, rassembler, mobiliser, négocier.

Dans le rapport d'actualité d'Alain, une phrase en particulier prend tout son sens : « le je s'efface devant le nous ». Cette phrase relate tout l'esprit de la CGT, car c'est bien ensemble qu'il nous faut agir, que ce soit sur la bataille des idées ou dans notre quotidien de militant dans nos sections.

Mais n'oublions pas que l'activité syndicale ne s'arrête pas à nos lieux de travail. Comme nous l'a expliqué Anne-Véronique, les élections des TPE approchent en cette fin d'année. Nous sommes tous en capacité d'aider notre syndicat à faire voter CGT, l'enjeu étant qu'elle soit la 1ére organisation syndicale. En distribuant quelques tracts dans les boites aux lettres ou comme Gilbert l'a suggéré, en se faisant connaître, la CGT se renforcera.

Les débats de ces 2 jours nous montrent bien que les conditions de travail et le pouvoir d'achat sont au cœur des revendications. Que nous soyons homme ou femme, actif ou retraité, salarié ou fonctionnaire, cadre ou pas, nous ne devons pas nous opposer, car nous avons déjà dans ces 2 revendications des convergences de luttes. Ne nous trompons pas de cible dans nos combats, et comme l'a si bien dit Michèle : « le rapport de force est à reconstruire et à renforcer ensemble ! «  Chacun de nous a la possibilité de refuser et revendiquer. Et c'est bien en discutant avec nos collègues sur ce qu'il leur faut réellement pour bien travailler, ou pour bien vivre qu'il nous faut nous recentrer. La place du travail prend toute sa dimension et doit être au cœur de nos discussions. Stop à la dégradation de nos conditions de travail ! Et comme le dit Sonia : « Arrêtons de tout accepter ! » Nous devons élaborer avec les salariés les revendications, construire le rapport de force afin de préserver nos acquis et obtenir de nouveaux droits.

Dans une société où chacun vit pour soi, il nous faut expliquer l'utilité d'être syndiqué et les valeurs humaines de notre syndicat. Le syndiqué donne son avis, s'exprime, participe à l'élaboration du cahier revendicatif. Il écoute, discute avec ses collègues (syndiqué ou non) afin de les convaincre de l'utilité de se défendre et d'être acteur sur son lieu de travail. Tout cela amène à la question de la syndicalisation car le nombre fait la force et pour ne citer que la règle des 3 « syn » de Philippe : « qui s'indigne, s'implique et syndique » ! Aujourd'hui nous sommes 70 personnes réunies, il faut que chacun propose l'adhésion à ses collègues car il vaut mieux que ce soit la CGT plutôt qu'une autre organisation syndicale. Soyons fier d'être à la CGT ! Et pour vous donner quelques éléments, aujourd'hui, à notre congrès, pour 1/4 des délégués, c'est leur 1er congrès et 3 d'entre eux ont moins de 30 ans. Et l'on se pose encore la question de la place des jeunes dans notre syndicat départemental?

Chacun peut trouver sa place au sein du syndicat car seul, le syndicat aura du mal à agir. Hormis le fait de prendre un mandat, le travail d'une section est essentiel. La section permet de s'exprimer entre syndiqué en se réunissant régulièrement. Mais elle a également un autre rôle : celui de communiquer avec le syndicat car il est nécessaire de le faire dans les 2 sens.

Les déploiements, les His (comme celles qui se font régulièrement chez Orange) et les visites de services vont continuer car c'est bien la connaissance du terrain qui nous permet d'échanger, de revendiquer avec vous et de proposer la syndicalisation.

La continuité syndicale est tout aussi importante. C'est bien collectivement, actifs et retraités que nous devons agir. Ce n'est pas parce que l'activité au travail s'arrête que l'activité syndicale doit s'arrêter ! Et nous avons tous à y gagner, car l'expérience des plus anciens syndiqués ne peut que nous être bénéfique.

Comme l'a très bien expliqué Marie ce matin: « on ne nait pas militant, on le devient ! » Et pour cela, des moyens sont mis à notre disposition : tracts, affiches, journaux, internet, blog mais aussi formations diverses. Chaque syndiqué a accès à tout cela et doit s'en servir. Il est nécessaire d'être informé et formé pour collectivement être efficace.

Et pour commencer cette mandature, que la revendication du début de ce congrès n’ait pas besoin de négociations !!! Christian, à la CGT-FAPT du Finistère Sud, on veut le ballon !!! Le ballon ! Le ballon ! Le ballon !

Enfin, riche de 6 nouveaux membres, la nouvelle commission exécutive, s'investira pour mettre en œuvre un véritable travail de proximité avec les sections et les syndiqués. Mais chacun, à son niveau, doit prendre ses responsabilités pour ne plus subir, mais agir.

La commission exécutive a décidé de me confier la 1ère responsabilité du syndicat départemental. Mais sans vous, camarades, je ne suis rien ! Et c’est bien ensemble qu’il nous faut travailler ! En travaillant collectivement, nous n'en sortiront que plus fort.

Une dernière phrase pour conclure : « Et maintenant, la lutte continue ! On lâche rien !!! Vive la CGT !

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-fapt

Présentation

  • : Le blog de cgt-fapt
  • Le blog de cgt-fapt
  • : Blog du syndicat départemental CGT-FAPT du Finistère sud
  • Contact

Recherche