Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 13:00

Oui au service public !

Non à la faillite !

 C’est bien à la suite de la lutte des postiers de Quimperlé et Moëlan sur mer pour des conditions de travail décentes, que les cadres CGT du sud-Finistère ont décidé de faire part de leur écœurement et de leurs propositions.

Alors que de réels acquis ont été actés à la suite du conflit des 19 et 20 mars, La Poste a pris la responsabilité de refuser toute proposition d’apaisement au sujet des plis électoraux. La DOTC a fait le choix de réquisitionner des postiers extérieurs au bureau, essentiellement des cadres mais aussi des intérimaires, au mépris de tous les textes concernant le droit de grève.

 Cela pose plusieurs questions. Outre le fait que le métier de facteur ne s’improvise pas (demandez aux « heureux désignés », leurs impressions après plusieurs heures de galère), chacun comprend que le coût de ces mesures a de toute évidence été bien supérieur à la satisfaction des revendications. D’un strict point de vue économique, cette attitude est un gaspillage qui, en cohérence avec des mesures similaires dans d’autres DOTC, participe à la faillite du service public. D’un point de vue humain, comment ne pas y voir l’instrumentalisation outrancière des cadres alors que d’autres postiers luttaient pour la dignité de tous ?

 

 

 

 

 Oui, la CGT l’affirme, une fois de plus le patronat, à la Poste aussi, joue de façon populiste la division des salariés de la même manière qu’elle attaque le statut de cadre en France avec l’aide d’autres d’organisations syndicales, notamment au sujet de la retraite complémentaire et de l’indemnisation chômage.

     Ce ne sont pas seulement des annonces stratégiques du plus haut niveau de l’entreprise qui poussent à la réflexion, mais bien le sentiment largement partagé chez les cadres que « quelque chose ne tourne plus rond » à La Poste. Lorsqu’un service public parle des congés de ses agents comme d’une « dette sociale », lorsqu’il stigmatise les travailleurs handicapés, lorsqu’il hésite entre plusieurs formes « d’euthanasie » pour « inviter »un postier à quitter l’entreprise, lorsqu’il dévoie la finalité des CHSCT de façon éhontée, ce ne sont plus des dérapages individuels et localisés mais les traductions concrètes d’une stratégie managériale qui instrumentalise aussi les cadres. L’Union Fédérale des Cadres CGT ne se résigne pas à cette impasse et fait des propositions pour construire collectivement à La Poste un management alternatif qui réponde aux attentes de tous les Postières et des Postiers.

 

   cgt-fapt.fr   Espaces cadres

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-fapt

Présentation

  • : Le blog de cgt-fapt
  • Le blog de cgt-fapt
  • : Blog du syndicat départemental CGT-FAPT du Finistère sud
  • Contact

Recherche